ROMUALD ROUDIER THÉRON →Projets | Projects Écrits | Writings

 

À propos | About

Livres | Books
Contraintes #2
Contraintes #1
Contraintes - hors série
La Part Manquante

Expositions | Shows
Les aventures d'Arthur, Odile et Franz
Lancement Contraintes #1
Madame Godard
Paroles, Paroles
Que s'est-il passé à Marienbad ?
I'm too sad to tell you (acte 2.0)
La Part Manquante
PRGC 5002

Autres dispositifs | Others apparatus
On time
Home movies I
The reader →

How to speak with books
L'énigme de Charles Lutwidge Dodgson

 



The Reader [Pré-natal]

Vidéo HD + lecture à haute voix
Work in progress
2013 - 2015

Work in progress

« J’ai toujours utilisé la citation, c’est-à-dire que je n’ai jamais rien inventé. J’ai mis en scène des éléments que je voyais à partir de notes que je prenais, notes qui peuvent venir de lectures, qui peuvent venir de paroles dites par quelqu’un ; je n’ai rien inventé. [...] Au cinéma, ce que je trouve d’intéressant, c’est qu’il n’y a absolument rien à inventer. C’est proche de la peinture dans ce sens-là, [...] on corrige, on pose, on assemble, on n’invente rien. »
Jean-Luc Godard, Introduction à une véritable histoire du cinéma
Éditions Albatros, 1980

« Si l’on sait d’avance tout ce que l’on va faire, ce n’est plus la peine de le faire. Si un spectacle est tout écrit, à quoi sert de le filmer ? À quoi sert le cinéma s’il vient après la littérature ? Quand j’écris un scénario, moi aussi j’ai envie de tout mettre sur le papier, mais je n’y arrive pas. Je ne suis pas écrivain. Faire un film, c’est superposer trois opérations : penser, tourner, monter. Tout ne peut pas être dans le scénario ; ou si tout y est, si déjà les gens pleurent et rient en le lisant, il n’y a qu’à le faire imprimer et le vendre en librairie. »
Jean-Luc Godard, Entretien
Cahiers du Cinéma n°138, 1962.